QUI SOMMES NOUS ???

 

 

DMM TANGO est née de la volonté de deux Professeurs MAURICE ET MARGOT BAZI dont l’enseignement est basé sur la danse traditionnelle mais surtout dans un style de tango plus moderne ; leur but est de promouvoir et d’enseigner un tango basé sur l’expression corporelle et une interprétation plus contemporaine. Leur « Tango » est unique et passionnant, car basé sur l’improvisation et la non contrainte d’un schéma établi d’avance, un tango rempli d’émotion, un tango qui a une âme.

 


LES PROFESSEURS : Maurice et Margot : c’est auprès de grands maestros que leur enseignement s’est enrichi, navigant sans cesse entre un tango traditionnel et un tango plus contemporain. Ils nous transmettent ainsi les outils nécessaires pour rendre la danse plus agréable, plus confortable, plus généreuse, plus passionnée. Leur tango permet à l’homme et à la femme de libérer leurs corps, d’avoir une tenue irréprochable.

 


Leur tango est une confrontation entre deux corps : le premier guide et le deuxième se laisse guider pour ainsi parvenir à une alchimie et une harmonie parfaites. Grace à la danse, les danseurs évoluent dans une sensualité en crescendo, leur corps battant au rythme de la musique La maladresse des débutants donne la place à une maitrise qui pousse toujours plus loin les limites de l’élégance et de la posture. Le tango qu’ils nous enseignent est un tango d’improvisation, de musicalité, un dialogue sensoriel et un échange profond à l’écoute du partenaire, un tango dont la fraicheur et l’audace met les corps en symbiose pour ne faire qu’un.

 

 

 

 

DANSER LE TANGO ARGENTIN

 

 

Danser le Tango Argentin c’est éprouver pendant quelques instants la puissance des émotions que fait naître la musique, dans l’intimité d’une étreinte mais aussi dans la relation avec les autres danseurs du bal. Le Tango Argentin ne se danse pas sous forme de compétition ; nous perdrions ainsi tout l’essentiel de cette belle danse dont le plaisir consiste à être dans un « abrazo » réconfortant et agréable. Plus on l’explore, plus on prend conscience que le Tango Argentin est un univers en expansion, en constante évolution. Le Tango Argentin procède avant tout de la marche. Danser c’est apprendre à marcher. Le  bon danseur est celui qui respecte le sens et l’énergie du bal. Il circule dans le sens contraire des aiguilles d’une montre en utilisant la musique et l’espace pour guider sa partenaire avec soins. Le guidage se fait avec le torse et la torsion, la posture est droite et stable. La  marche est agrémentée de  fioritures  « adornos ». Il  existe de nombreux styles de TANGO  : Tango Salon, Tango Ouvert ou Fantasia, Tango  Milonguero ou encore Tango Nuevo ou Contemporain… A chacun de développer son style personnel, son interprétation et son choix musical. Chaque évolution sur  la piste est le résultat de l'alchimie entre la musique, le cavalier et sa partenaire. C'est le cavalier qui guide. C'est à dire qu'il a la responsabilité des évolutions du couple.

 

 

C'est la cavalière qui suit. C'est à dire qu'elle doit réaliser les évolutions proposées par le cavalier. C'est la musique qui décide du tout. C'est à dire que toute évolution doit être le résultat du ressentit de la musique.

 

 

Le tango étant à l'origine un rythme binaire (à 2 ou 4 temps), si on excepte la valse (3 temps), les posés de pieds se feront principalement sur ces temps. La combinaison du guidage et de l'écoute de la musique fera que les partenaires poseront leurs pieds en même temps. Les danseurs ont aussi la liberté de jouer avec les contretemps (moments intermédiaires entre les temps), voire sur des intervalles plus brefs lorsqu'ils deviennent virtuoses du jeu de jambe. Attention, tous les temps de la musique ne doivent pas être nécessairement dansés. La musique de tango est très riche et il y a en général plusieurs étages superposés. Une rythmique qui peut être à ellipse, et plusieurs niveaux mélodiques qui s'enchevêtrent et se relayent.

 

 

La Milonga : c’est le nom à la fois d’un style de musique et le lieu où l’on danse : le bal. 3 styles musicaux se jouent et se dansent dans le bal : la milonga au rythme élevé, la valse argentine et le TANGO ARGENTIN, dominant. Le tango le plus dansé est le Tango Milonguero qui se danse très enlacé ; le Tango Salon : on y ajoute des figures ouvertes si l’encombrement de la piste le permet ; enfin un nouveau genre s’est développé ces dernières années Le Tango Nuevo ; ses partisans adoptent les classiques du tango mais aussi le tango plus contemporain, plus électronique : GOTAN PROJECT, TANGHETTO, BAJO FONDO TANGO.  Dans les bals on danse pendant les « Tandas » de 3 ou 4 tangos avec  la même partenaire que l’on raccompagne pendant les «cortinas » coupures musicales.